Effondrement économique

Lorsque la production d’une ressource plafonne et ne permet plus d’endiguer une Pénurie, les prix augmentent entrainant une inflation. Les conséquences directes sont une baisse de la consommation et une hausse du chômage, c’est la crise économique.

Rationnement en 1939

Si la Pénurie ne disparait pas (la baisse de la consommation du pays est compensée par l’augmentation de la consommation dans d’autres), la crise économique persiste et on assiste alors a un phénomène de déflation (baisse des prix généralisée). Dans ces conditions, les agents économiques ont individuellement intérêt à :

  • attendre le plus possible avant d’acheter : la consommation chute encore plus.
  • garder leurs biens sous forme de monnaie plutôt que d’actifs productifs : l’investissement chute encore plus.

On a vu qu’une crise économique combinée a un système financier reposant sur des actifs (CRÉDITS), qui ne peuvent globalement plus être honorés dans un contexte de récession (crise économique), conduisait à la crise financière. (voir crise financière sur ce blog).

Si cette crise financière touche les CRÉDITS accordés au particuliers, alors ce sont ces derniers qui font faillite.

Si elle touche les CRÉDITS accordés a l’État (en cas de  défaut de paiement de la dette souveraine), alors c’est la faillite de l’État. Dans ce cas de figure, les créanciers (Banques) ne peuvent plus être honorés et font donc faillite a leur tour. Les clients des Banques en faillite font forcement faillite eux aussi. C’est l’effondrement économique par effet domino (On retire les fondations d’un château de carte et celui-ci s’écroule entièrement). Ce scénario est d’autant plus valable que le poids de la dette souveraine est important.

Concrètement, il s’agit d’un arrêt brutal de la machine économique pour le pays concerné et une baisse drastique de la valeur de sa monnaie. Cela a une répercussion sur l’économie de tous les pays ayant des intérêts commerciaux avec celui-ci.

Pénurie de pétrole aux USA, 1973

Pénurie de pétrole aux USA, 1973

Dans le cas d’une Pénurie de pétrole, à l’origine de ce blog, on est dans une situation ou la production décline alors que la demande augmente. Voici donc un scénario à envisager :

  • Si un pays comme les USA (qui consomme 25% de la production mondiale de pétrole) fait face quasiment seul (le plus touché) a cet effondrement économique, alors sa consommation de pétrole va diminuer fortement.
  • Soulagée, la production mondiale de pétrole redevient suffisante pour répondre a la demande croissante des autres pays, faisant baisser les prix rapidement (et ce malgré un contexte de déclin global de la production mondiale).
  • Progressivement, la consommation va augmenter jusqu’à atteindre une nouvelle fois un pic de production qui entrainera la faillite d’un autre pays… CQFD.

Le cas de la Grèce en 2008 n’est pas forcement un bon exemple car la Grèce a été « sauvée » financièrement par la zone Euro (qui a fait des CRÉDITS…). Il permet néanmoins de se faire une idée des conséquences que peut avoir un effondrement économique sur un pays. On résumera qu’il apporte conflits sociaux et instabilité politique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s